The Art of Flight

Image

Samedi dernier avait lieu au Grand Rex (à Paris) la seule et unique projection en France de The Art Of Flight, le film de snowboard du moment, dont tout le monde parle depuis quelques mois.

Réalisé par Curt Morgan, ce film suit les traces de Travis Rice, team rider Quiksilver (DC et Lib Tech) et Red Bull, et de 9 de ses amis sur les pentes enneigées d’Alaska, du Chili, de Patagonie et de Jackson Hole Mountain Resort (station de ski d’où est originaire Travis).

Ce film, qui a bénéficié d’un budget digne d’une superproduction hollywoodienne, est produit conjointement par Brain Farm, Red Bull et Quiksilver, et a nécessité 2 années de tournage.

Tout avait été prévu pour que cette projection parisienne soit une réussite: tapis rouge, photocall (auquel nous n’avons malheureusement pu participer), sound system avec la fameuse Red Bull DJ Mobile (Cyril Paglino était derrière les platines), etc.

Image

En amont, Red Bull avait organisé un concours permettant de gagner, entre autres, des places, qui étaient très convoitées. A quelques jours de la projection, les dernières places étaient disponibles via des concours sur les blogs Blogenbois et Suchablog.

Verdict:

On ne va pas tourner autour du pot pendant des heures: The Art Of Flight est un très bon film de snowboard. Certes, les énormes moyens mis en place quant à sa réalisation ont grandement contribué à son succès. Mais au-delà de cet aspect, force est de constater que l’on reste scotché à son siège quand on voit Travis tracer en ligne droite dans une pente raide… après avoir replaqué un énorme trick démarré depuis une barre rocheuse. Tranquille, le chat. Les riders font preuve d’une maîtrise et d’une confiance incroyable, les images (filmées quelques fois avec une Phantom HD) sont époustouflantes et les paysages magnifiques. Sans compter que le grand écran du Grand Rex (d’une superficie 300 mètres carré) multiplie par 10 le plaisir visuel et auditif. Quant à la bande-son, elle colle très bien au film. On citera notamment M83 et The Naked And Famous dont les chansons donnent encore plus de “relief” aux images.

D’un point de vue marketing, Red Bull et Quiksilver sont bel et bien présents tout au long du film: d’une manière grossière pour Red Bull (hélicoptères aux couleurs de la marque) ou plus subtile pour Quiksilver (veste, pantalon et sac à dos modèles Travis Rice)

Quelques bémols toutefois: je ne doute pas que Travis Rice et ses petits copains soient des amis de Dame Nature, mais utiliser (à outrance) des motoneiges, mobiliser autant d’hélicoptères (même s’ils permettent des prises de vue surréalistes), c’était un peu limite. Sans parler du fait de tirer au fusil des bonbonnes de gaz au plein milieu de l’Alaska… Mon coup de gueule pseudo écolo-Joly-Duflot passé, je regrette le fait qu’il n’y ait pas d’histoire et plus de scènes lifestyle. Par exemple, des images montrant Travis se préparant physiquement et mentalement, ou dans un cadre autre que le snowboard…

On a un peu l’impression que le caractère bourrin des films de snow ou de surf des ’90s (des images d’action à la chaîne, sans queue ni tête, sur une bande-son bourrin) est ici atténué par des prises de vue originales, une qualité d’image exceptionnelle. C’est plus travaillé, mais l’esprit est toujours là. A la fois “Bien” et “Peut mieux faire”.

On ne boudera pas notre plaisir en disant que The Art Of Flight est un très bon film de snowboard. A voir et à revoir, de préférence sur grand écran (pas sur un laptop) et avec un home cinema digne de ce nom. Mais un scénario ou une ligne verte ainsi que plus de scènes lifestyle seraient les bienvenus.

Pour conclure, nous avons passé une très bonne soirée. Certainement comme les 1 200 autres spectateurs présents ce soir-là. Et même si je n’ai pas vu Nicolas de chez Red Bull, j’ai pu croiser (dans le désordre) Anne Mollet alias Anouk (de chez Roxy), Axel Pauporté (ancien snowboardeur pro et désormais Marketing manager chez One Distribution/Supra et Krew), Matthias Dandois (double champion du monde de BMX) ou bien encore l’ami Benjamin, qui est derrière la caméra et les manettes de Ride Sessions.

Image

Pour conclure, voici le trailer de The Art Of Flight:

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s