Rip Curley Bong?

Depuis le début du mois, nous pouvons dire que la surf industry a une riche actualité, entre la signature de Dane Reynolds chez Vans ou le lancement de la campagne The Chosen de Nike 6.0.

Mais c’est l’annonce de l’Australian Open of Surfing, organisé conjointement par Billabong et Hurley, qui m’intéresse dans ce billet aujourd’hui. Car depuis la conférence de presse du 8 juin dernier, je me pose quelques questions comme:

– Pourquoi les boîtes Billabong et Hurley ont-elles décidé d’organiser conjointement cet événement?

– Pourquoi Mick Fanning participait-il à la conférence de presse, aux côtés d’Occy (Billabong) et de Mitch Crews (Hurley)?

De plus,un tweet de Tracks Mag quelques jours plus tard évoquait le départ d’un surfeur pro australien de chez son sponsor pour rejoindre “un nouvel acteur de grande envergure de la surf industry“. Si vous suivez l’actualité de la surf industry, vous comprendrez qu’il pourrait s’agir de Nike.

Et pour conclure, un billet de Damien Faharenfort sur son blog www.doomasrumors.com confirmait mon intuition: Mick Fanning serait sur le point de quitter son sponsor de toujours pour rejoindre Hurley.

Devant toutes ces informations, rumeurs et interrogations qui en découlent, il convient de les prendre une à une.

Organisation de l’Australia Open of Surfing par Billabong et Hurley

Lorsque la nouvelle est tombée le 8 juin dernier, nous nous sommes tous posés la même question: pourquoi Billabong et Hurley se sont-ils alliés pour organiser cet événement, qui s’annonce comme grandiose (6*, un prize money de $500,000, finale des championnats du monde junior, concerts, etc.)?

Image

Il semblerait que Derek O’Neill, PDG de Billabong, veuille bénéficier de l’expérience et de l’expertise de Bob Hurley avec le Hurley US Open (très gros événement qui rassemble des surfeurs, des musiciens et le public au mois de juillet à Huntington Beach) pour organiser son pendant australien.

Mais au-delà d’une histoire de marques, on peut déceler avant tout une histoire d’hommes. En effet, Derek O’Neill et Bob Hurley se connaissent très bien: Bob a été le distributeur de Billabong aux USA avant de créer Billabong USA en 1983, puis sa propre marque Hurley International en 1998, qui a été racheté en 2002 par Nike (qui cherchait à cette période une marque lui permettant de mettre un pied dans le monde des sports de glisse).

Pour organiser un événement d’une telle envergure, il est donc normal que les équipes chez Billabong s’appuient sur le savoir-faire de Hurley.

A ce stade, je me suis dit que la marque Hurley, qui ne bénéficie par d’une forte image en Australie, avait besoin de s’associer à une marque connue et reconnue dans ce pays, avec de gros moyens financiers, en l’occurrence Billabong. Toutefois, je me suis demandé pourquoi choisir Billabong, pourquoi choisir en quelque sorte une forme de légitimité pour organiser l’Australia Open of Surfing dans la mesure où la marque ombrelle, Nike, a largement les moyens financiers de ses ambitions.

Dès lors, je me suis dit que quelque chose se tramait entre Billabong, Hurley et Nike. Sans compter les différents mouvements au sein de Hurley ces dernières semaines: un nouveau PDG qui ne reste en poste que quelques semaines, le marketing manager Paul Gomez qui rejoint la semaine dernière Podium Distribution (DVS Shoes et Matix)… Y’a du mouvement chez Hurley!

Que faisait Mick Fanning à la conférence de presse de l’Australia Open of Surfing?

La présence de Occy (Billabong) et de Mitch Crews (Hurley) à cette conférence était tout à fait normale. La présence de Mick Fanning l’était moins car il n’est ni sponsorisé par Billabong ou Hurley, ni un local de Manly (où se déroulera cet événement).

Dès lors, quelle était sa caution? Certes, Parko et Taj Burrow étaient retenus à Bali par Billabong, mais dans ce cas-là, pourquoi ne pas avoir également fait appel à Julian Wilson ou Matt Wilkinson?

Je me suis donc fait la réflexion que Mick Fanning avait des intérêts avec Billabong et/ou Hurley. De plus, cette photo de Mick entouré de Derek O’Neill (à gauche) et de Bob Hurley (à droite) me laisse penser que l’on reverra la même d’ici peu, mais cette fois-ci avec une casquette et un t-shirt Billabong/Hurley sur Mick.

Image

Le tweet de Tracks Mag

Une semaine après la conférence de presse annonçant l’Australia Open of Surfing, le magazine australien Tracks Magazine annonçait sur Twitter qu’une rumeur circulait quant à l’arrivé prochaine d’un surfeur australien de premier plan chez un nouvel acteur de grande envergure de la surf industry.

A ce moment-là, je me suis dit Mick Fanning allait rejoindre Hurley, et non Billabong ou Nike 6.0 pour les raisons suivantes:

– Avec Taj et Parko dans le team, Billabong n’a pas besoin d’un troisième surfeur de ce rang;

– Avec Julian Wilson et Michel Bourez dans le team, Nike 6.0 n’a pas non plus besoin d’un autre surfeur de ce rang;

– Hurley n’est pas suffisamment implanté en Australie et un ambassadeur comme Mick Fanning lui permettrait de bénéficier d’une certaine visibilité médiatique.

A l’heure d’aujourd’hui, aucune information officielle n’a filtrée à ce sujet.

Le rachat de Hurley par Billabong?

La semaine dernière, le surfer sud-africain Damien Faharenfort indiquait sur son blog que Billabong allait racheter Hurley et que Mick Fanning allait rejoindre cette dernière. Damien étant régulier de rumeurs infondées ou juste pour le fun, ces informations sont à prendre avec des pincettes. Toutefois, pour une fois, je leur accorde un certain crédit.

Image

Maintenant qu’il est bien établi dans la surf industry et après avoir frappé un grand coup avec la signature de Julian Wilson en début d’année, les buzz autour du film Leave A Message et de la campagne The Chosen, et le sponsoring de l’US Open, le géant Nike souhaite peut-être capitaliser sur sa propre marque en se désengageant de certaines de ses marques, telles que Hurley.

Dès lors, un rachat par Billabong n’est pas à exclure pour deux raisons:

– D’après une source, Billabong engrange principalement de l’argent avec ses marques, comme Rvca, Nixon, Sector 9, Da Kine… Dès lors, la marque souhaite peut-être poursuivre sa stratégie de croissance externe en acquérant une nouvelle marque, de vêtements de surcroît, qui bénéficie déjà d’une forte image sur un territoire donné;

– Bob Hurley et ses équipes souhaitent peut-être renouer avec des équipes qu’ils connaissent bien (en l’occurrence Billabong) afin de faire perdurer la marque et ne pas vivre à l’ombre de Nike.

Rip Curl: quel remplaçant à Mick Fanning?

En 2010, Rip Curl avait laissé partir la quadruple championne du monde Stephanie Gilmore chez Quiksilver Women. Cette année, laisseront-ils partir leur double champion du monde Mick Fanning? Ont-ils les moyens financiers de concurrencer des géants comme Nike ou Billabong?

Car aujourd’hui, même s’il est question de loyauté, il n’est pas rare qu’un surfeur pro réponde à l’appel des sirènes et quitte son sponsor “historique”.

Dans les années 90, nous avions 2 champions du monde qui avaient le même parcours: tous les 2 floridiens, tous les 2 multiples champions du monde et tous les 2 chez le même sponsor. Je veux bien entendu parler de Kelly Slater et de Lisa Andersen, qui sont toujours chez leur sponsor “historique”, Quiksilver/Roxy.

Aujourd’hui, autre décennie, autres pratiques: les multiples champions du monde homme et femme sont australiens, ils sont originaires de la Gold Coast et avaient le même sponsor (Rip Curl). Stephanie Gilmore est partie chez Quiksilver Women et il semblerait bien qu’il en soit de même avec Mick Fanning (chez un autre sponsor, pas chez Quiksilver Women ;)).

Matt Wilkinson pourrait endosser le rôle d’ambassadeur n°1 de Rip Curl, mais des bruits courrent sur son éventuel départ…

Conclusion

En recoupant toutes ces informations, je pense que l’on apprendra d’ici peu, suite ou conjointement à l’annonce du rachat de Hurley par Billabong, la signature de Mick Fanning chez Hurley.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Crédits photos: Billabong.com.au, Surfersvillage.com, Doomasrumors.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s